Le DMI et l'ADX


Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Par Gilles Santacreu , Il y a 8 mois. À l'inverse, lorsque le cours est situé sous le nuage celui-ci exerce un rôle de résistance et la tendance est baissière. Risk Exposure Management RXM [ 15 ] , développé par GE Information Services, et Global Limits Control System, commercialisé par Reuters, mettent à jour en temps réel les utilisations de limites de crédit et de règlement provenant des transactions négociées dans quelque salle des marchés que la banque ait dans le monde.

Menu de navigation


Une évolution régulière par palier avec une pente certaine est un signe d'une tendance soutenue. De ce constat peut découler d'autres techniques de trading plus adaptée à ces situations sans tendance nette achat en bas du "range", vente en haut, passage à des unités de temps plus courtes, etc.

Ce constat est utile pour évaluer la profondeur d'un retracement ou d'une correction. La Tenkan est une "Kijun rapide" dont la périodicité est environ 3 fois plus petite. Elle suit les prix de plus près et un écart important entre les prix et la Tenkan est un signe que le marché est en survente ou en surachat et qu'un mouvement correctif est à envisager.

La Chikou est une ligne que beaucoup de tradeurs considèrent comme essentielle. Elle est fréquemment employée comme un filtre pour confirmer ou infirmer la prise du trade. L'interprétation exacte varie ici selon les tradeurs mais une règle répandue est de ne procéder à un achat que si Chikou se trouve au-dessus des prix, et à l'inverse, une vente nécessite une Chikou dessous les prix.

Des règles plus strictes interdisent l'achat ou la vente si Chikou ne se trouve pas du bon côté du nuage. On observe en effet souvent que Chikou rebondit ou réagit sur son propre cours ou sur des niveaux importants. Chikou peut aussi être considérée vis-à-vis d'autres informations présentes sur le graphique comme les lignes de tendance ou autres figures chartistes rectangles, biseaux, etc. Une sortie de ces figures par Chikou peut être vue comme un signal supplémentaire.

On observe également des variantes consistant à utiliser d'autres indicateurs comme des bandes de Bollinger ou des pivots et à observer leur interaction avec Chikou pour en tirer des signaux d'achat ou de vente. Ichimoku peut être utilisé avec n'importe quelle unité de temps, que ce soit en scalping unités courtes, par ex. Il arrive souvent que pour une unité de temps donnée, Ichimoku fournisse un certain nombre de niveaux intéressants pour une entrée via les plats des différentes lignes, Kijun, SSB, SSA ou encore Tenkan mais qu'un objectif n'apparaisse pas.

Dans ce genre de scénario, il est recommandé de passer à une unité de temps supérieure par exemple, passer d'une vue horaire à une vue journalière ou sur quatre heures et d'essayer de déterminer des objectifs par l'observation des plats sur le même ensemble de lignes. Certains traders tracent des lignes horizontales à partir de tous les niveaux jugés importants, et ceci sur plusieurs unités de temps. À partir de ces lignes, des points d'entrée et de sortie peuvent être déterminés.

Pour la gestion des stops, le même genre de concept peut être appliqué. Dans une tendance soutenue, qu'elle soit haussière ou baissière, il arrive souvent que le stop destiné à limiter une éventuelle perte soit placé aux alentours d'une Kijun ou d'un plat formé par les côtés du nuage. Il s'agit ici de règles générales qu'il convient d'affiner selon les situations, la dynamique du marché, le type de trading et la gestion du capital. Comme dans toute technique de trading, des choix personnels interviennent.

Hosoda s'est également intéressé à la structure des mouvements impulsionnels et correctifs au sein des marchés. Il a développé une théorie qui s'apparente aux vagues d'Elliot mais qui est demeurée beaucoup plus confidentielle.

Un mouvement principal dans une tendance peut être décomposé en 3 sous-ensembles primaires:. Cette décomposition peut se faire à différentes échelles de temps et une vague peut être soit haussière ou baissière. Chacune des vagues peut toutefois être utilisée indépendamment pour modéliser des mouvements plus complexes, du moment que la durée de chaque vague constituante est identique au sein du mouvement.

Par exemple, un mouvement fictif sur 30 jours pourrait être modélisé par une vague I sur 10 jours, suivi d'une vague N sur les 10 jours intermédiaires et finalement une vague V pour les 10 jours restants. En pratique, il est difficile de décomposer les mouvements des marchés actuels en sous-ensembles de même durée. En trading, les caractéristiques et les conditions d'un signal d'achat ou de vente varie fortement d'un trader à l'autre, en fonction de la méthodologie, des unités de temps, de la gestion du risque, etc.

Sur la table de changes, et parce que ce marché fonctionne 24h sur 24 en fonction des fuseaux horaires, une organisation de portefeuilles tournants peut être mise en place: Plus récemment est apparu le profil de déontologue qui, au sein de la salle des marchés, s'assure du respect de la loi contre les abus de marché et des règles éthiques inscrites au règlement intérieur.

Le middle-office et le back-office ne sont normalement pas installés dans la salle des marchés. Le développement des activités de marchés, tout au long des années et , nécessite des plateaux toujours plus vastes, et spécialement adaptés au câblage informatique et téléphonique. JP Morgan a un projet d'un nouvel immeuble à proximité du World Trade Center dont les six étages affectés aux salles des marchés seront partiellement suspendus, la surface disponible au sol étant insuffisante [ 9 ].

Le téléphone et le téléscripteur sont les premiers outils du broker. Le téléscripteur reçoit les cotations boursières et les imprime en continu sur un rouleau de papier en anglais, le ticker tape. Les actions américaines y sont reconnues par un code mnémonique d'une à trois lettres, suivi du dernier cours, du plus bas, du plus haut et du volume négocié sur la journée. La diffusion est proche du temps réel, les cours sont rarement différés de plus d'un quart d'heure, mais le broker à la recherche du prix d'une valeur en particulier doit lire le rouleau Dès , la société Trans-Lux équipe le NYSE d'un système de projection sur grand écran d'une version transparente du rouleau de téléscripteur [ 10 ].

Ce système sera ensuite adopté par la plupart des brokers new-yorkais jusque dans les années En apparaît le Teleregister [ 11 ] , un tableau électro-mécanique qui affiche les cours des actions. Dans les années , le poste de travail de l'opérateur de marché se caractérise par l'encombrement des postes téléphoniques.

L'opérateur jongle avec plusieurs combinés pour converser avec plusieurs brokers à la fois. Le calculateur électro-mécanique, puis électronique, lui permet de faire des calculs simples.

Dans les années , si l'apparition de l' autocommutateur téléphonique privé permet de simplifier l'équipement téléphonique des opérateurs, en revanche, le développement des offres d'affichage d'informations financières conduit à multiplier les moniteurs vidéo sur leur poste de travail, chacun de ces matériels étant spécifique à son fournisseur de données. Les données s'affichent en vert sur des écrans noirs et chaque mise à jour rafraichit la page entière.

Telerate, Reuters , Bloomberg , Knight-Ridder [ 12 ] , Quotron, Bridge, Instinet sont les principaux acteurs du marché de l'information financière, plus ou moins spécialisés selon les compartiments, du monétaire, des changes, des titres, respectivement, pour les 3 premiers d'entre eux.

Les traders jonglent désormais avec les claviers. Cette décennie qui voit se généraliser les salles des marchés est aussi celle du développement de la micro-informatique et des stations de travail.

À côté des terminaux vidéos, il faut donc encore trouver de la place pour un écran d' ordinateur. Si l'offre logicielle se développe pendant cette période, la salle des marchés souffre déjà d'un manque d' interopérabilité et d'intégration.

Non seulement les outils d'affichage vidéo sont éclatés et enfermés dans des boites propriétaires, mais le mode même de l'affichage la page s'affiche sur une requête préalable, et le temps de réponse peut être long n'est plus adapté à des marchés devenus très liquides et qui requièrent une prise de décision en quelques secondes.

Les traders attendent désormais, d'une part, une information qui arrive en temps réel, c'est-à-dire des cours qui se rafraichissent dans la page affichée sans intervention au clavier, d'autre part, que ces données soient récupérables dans leurs outils d'aide à la décision ou de tenue de position, et en particulier dans leur tableur. La révolution numérique, qui démarre dès la fin des années , est le catalyseur qui permet de satisfaire ces attentes.

Elle se traduit tout d'abord, au sein de la salle, par l'installation d'un système de distribution de données, un type de réseau local. En amont sont syndiqués les flux de différentes sources [ 14 ] , en aval sont arrosés les postes des traders. On appelle feed-handler le serveur qui acquiert les données de l'intégrateur et les transmet au système de distribution locale.

Enfin, le serveur de page composite acquiert les données temps réel et les assemble selon les maquettes configurées selon les besoins de chaque trader. Reste à installer sur chaque poste un logiciel d'acquisition et d'affichage, et d'analyse graphique, de ces données.

Ce type d'outil permet généralement au trader d'assembler l'information pertinente en pages composites, comprenant un panneau de dépêches, donc en format textuel, glissant en temps réel de bas en haut, un panneau de cotation, par exemple les cours de change contre dollar américain , chaque cours passant quelques secondes en vidéo inversée chaque fois qu'il change de valeur, un panneau d'analyse technique, avec moyenne mobile , MACD , chandeliers ou autre indicateurs techniques, un autre affichant les cotations d'un même instrument par différents courtiers, etc.

Deux familles de progiciels appartiennent à cette nouvelle génération d'outils, l'une pour les plateformes Windows-NT, l'autre pour les plateformes Unix et VMS. Cependant Bloomberg et, sur le marché français, Fininfo , échappent à ce mouvement, préférant s'en tenir à un modèle de service bureau , chaque poste utilisateur étant asservi à une base de données et à des traitements centralisés. L'approche de ces fournisseurs est d'enrichir leur système du maximum des besoins en fonctionnalités pour que la question de l'ouverture vers des tableurs ou systèmes tiers ne se pose plus.

Par ailleurs, cette décennie voit l'irruption de la télévision dans la salle des marchés. Les déclarations de présidents de banque centrale sont désormais des événements très attendus, où le ton et la gestuelle sont décryptés.

Le développement d' internet entraîne la chute du coût de l'information, y compris financière. Il porte un coup dur aux intégrateurs qui, comme Reuters, ont engagé des investissements considérables les années précédentes pour délivrer des données de marché en masse et en temps réel, et enregistrent à la fois une vague de résiliation des abonnements aux données et une mévente de leurs logiciels de distribution ou d'affichage de données.

D'autre part, les investissements des câblo-opérateurs aboutissent à une augmentation considérable de la capacité de transport de l'information.

Les établissements ayant plusieurs salles de marché dans le monde profitent de cette bande passante pour relier leurs sites étrangers à leur site national en un modèle en étoile. L'émergence d'outils de type Citrix accompagne cette évolution, puisqu'ils permettent à un utilisateur distant de se connecter vers un bureau virtuel d'où il a alors accès aux applications du siège, dans des conditions de confort analogues à celles d'un utilisateur local.

Là où dix ans plus tôt une banque d'investissement devait déployer un logiciel salle des marchés par salle des marchés, elle peut dorénavant restreindre de tels investissements sur un site unique. Et puisque l'architecture informatique se simplifie, se centralise, elle peut aussi s'externaliser.

De fait, depuis quelques années, les principaux fournisseurs de technologie destinée aux salles de marché déclinent des offres d' hébergement. Dès la fin des années , les feuilles de calcul ont rapidement proliféré sur les postes des traders tandis que le chef de salle, lui, n'avait pas de vision consolidée des positions qui soit à la fois exacte et en temps réel.

L'hétérogénéité des règles de valorisation, la fragilité des feuilles de calcul susceptible d'entraîner des pertes de données critiques, les médiocres temps de réponse des PC pour assurer des calculs lourds, le manque de visibilité sur l'activité des traders, ont très vite suscité le besoin d'un système d'information partagé. Choisir son stop et sa limite A ce stade, la prise de position est décidée, et il convient donc de positionner ses stops et ses limites. Il faut en effet également savoir évaluer cette méthode, suivre ses résultats, et savoir comment la modifier pour la rendre plus efficace.

Plusieurs techniques précises que nous étudions dans notre Université du Forex visent justement à accomplir ces tâches. Commentaires sur devises, analyses techniques, analyses macro, formations au trading, graphiques en temps réels: PFX vous offre tout ce dont vous avez besoin pour débuter et progresser en trading, avec le soucis constant d'éviter les complications inutiles, et en restant conscient des risques du trading.

Certains en vendent même! Exemple de méthode de trading Etape 1: Un programme complet de formation au trading Forex en 12 heures de vidéos. Toute information et toute mise à disposition sur le site ProfesseurForex.

Copyright © 2017 · All Rights Reserved · Maine Council of Churches