Analyse technique

La MACD (sigle anglais signifiant Moving Average Convergence Divergence, ou convergence et divergence des moyennes mobiles) est un indicateur boursier qui participe de l'analyse technique et qui consiste en l’étude des graphiques de cours dans le but d'identifier les tendances et d'anticiper l'évolution des .

Les bandes de Bollinger permettent de bien comprendre les prix. Cependant, la meilleure manière de vous rappeler des indicateurs est encore de les utiliser et les mettre en pratique directement sur le marché.

Menu de navigation

Dans le monde de la bourse, il existe ce qu’on appelle des indicateurs techniques, qui sont des outils vous servant à identifier la tendance, et pour vous aider à prendre des .

Une bulle est caractérisée par une divergence des bandes inférieures et supérieures: Les cours sortent du canal précédemment formé par les deux bandes auparavant. On dit que la volatilité augmente. On voit le rétrécissement à gauche. Ceci est vrai pour toute bulle de Bollinger haussière. Que se passe-t-il après une bulle? Sans indicateur supplémentaire comme par exemple le MACD on ne peut pas vraiment dire. Mais il y a 3 cas possibles:.

Si la tendance continue on assistera à une autre bulle ou à des parallèles voir ci-dessous. On aura alors une autre bulle comme sur le graphique ci-dessus. On aperçoit bien le retournement de la bande de Bollinger opposée de la première bulle sur les parallèles baissières à droite on observe juste une déviation.

La première bulle se transforme en parallèles. Un premier pic est réalisé, mais les cours montent encore plus haut, formant une seconde bulle. Les parallèles se terminent par un retournement de la bande de Bollinger qui se trouve du côté des cours. Ce retournement indique un essoufflement du mouvement. Les secondes parallèles sont plus longues. On voit bien le canal. Sur la fin de ces parallèles on constate deux pointes vers le bas. En réalité les vraies parallèles sont plus longues que cela.

On dirait plus deux bulles consécutives. Ci-dessous il y a des incursions sous la MM Ci-dessous à gauche une bulle après un rétrécissement successif à une bulle qui pourrait être assimilée à des parallèles les retournements de la bande de Bollinger opposée sont invisibles tellement les retracements après les creux sont faibles , puis des parallèles vraiment longues.

Vous aurez remarqué que les cours restent au-dessus de la MM20 la plupart du temps dans les bulles. Quand la force du mouvement est faible, il y a des incursions de courte durée sous la MM Parfois les bandes ne font pas des bulles. Elles sont alors horizontales.

Le graphique ci-dessus montre de fausses sorties. Souvent, après une grande bulle les cours se stabilisent et fluctuent dans un canal plus ou moins large. Alors que pendant la bulle de Bollinger, les acheteurs étaient largement gagnants, maintenant la lutte est plus acharnée entre les acheteurs et les vendeurs.

Sur le graphique ci-dessous cela se traduit par des mouvements désordonnés. On remarquera quand même un canal horizontal.

Pour moi elles sont dues à un momentum force du mouvement trop faible moyennes mobiles longues sans pentes. Squeeze et feinte de corps. Ils permettent de mettre en valeur certaines situations. On peut les utiliser dans des systèmes de trading automatisés car ils sont plus aisés à analyser via un programme informatique que les bandes de Bollinger.

Cet indicateur donne la position en pourcentage du cours de clôture par rapport aux bandes de Bollinger. Avec cet indicateur une fausse sortie se traduit par un pic ou un creux. Cet indicateur indique la largeur de la zone située entre les bandes de Bollinger. Il est calculé en soustrayant la valeur de la bande inférieure à celle de la bande supérieure bande supérieure — bande inférieure. Une valeur proche de 0 indique un squeeze un rétrécissement dû à une faible volatilité souvent préalable à une bulle.

Les bandes de Bollinger permettent de bien comprendre les prix. Elles peuvent servir à mettre en place des stratégies de trading. On sait repérer la fin de la bulle pour sortir. Dans le trading, il faut faire usage de plusieurs outils pour pouvoir évoluer. Tout est calculé et analysé grâce à des indicateurs. Les plus connus sont les indicateurs Fibonnaci et Ichimoku. Lequel choisir, lequel est le meilleur?

Léonard de Pise est Léonard Fibonacci. La suite de Fibonacci a notamment été inventée par lui. Autrement dit, les retracements. Par ailleurs, Ichimoku regroupe en son sein des composantes graphiques au nombre de 5. Tous les moyens sont bons pour mémoriser ceux-ci au début, et vous pouvez par exemple utiliser des fiches de mémorisation.

Cependant, la meilleure manière de vous rappeler des indicateurs est encore de les utiliser et les mettre en pratique directement sur le marché. En outre, il faut savoir que seulement quelques-uns des indicateurs vous seront nécessaires pour votre trading. Le choix des indicateurs techniques utilisés est important, et le choix doit se faire en fonction de la personnalité de chaque trader.

Copyright © 2017 · All Rights Reserved · Maine Council of Churches